goproprio.com Accueil

Recherche avancée 
ou GO!

Trucs et Astuces


Les préventions contre les infiltrations d'eau printanière



Cet article est reproduit avec la permission de RONA

Les infiltration d'eau ne sont pas des inondations. On ne peut faire de miracle pour les maisons situées dans des zones inondables. Les problèmes d'infiltration surviennent surtout au printemps au moment de la fonte de la neige qui s'entassait sur le terrain. Tout le monde a de la neige sur son terrain, mais tout le monde n'éprouve pas de problèmes d'infiltration, heureusement.

Les pentes négatives

Pour qu'il y ait infiltration d'eau, il faut qu'il y ait de l'eau autour de la maison et que cette eau trouve voie pour entrer dans la maison. On aura de l'eau autour de la maison si la pente du terrain est négative. La pente est négative lorsque le terrain est incliné vers les fondations de la maison. À cause de cette pente négative l'eau coule vers la maison plutôt que de s'en éloigner. Il est rare que cette eau ne trouve pas un chemin pour entrer dans la maison. Si la pente n'est pas trop prononcée, on peut corriger la situation en l'inversant. Pour ce faire, on élève le terrain autour de la maison en ajoutant de la terre. On doit toujours utiliser une terre argileuse, l'objectif étant d'éloigner l'eau de la maison. La pente positive que nous créons devrait avoir une inclinaison de 2 pouces au pied et une longueur d'au moins 5 pieds.

Si la pente est très prononcée, en terrain montagneux, par exemple, il faudra aménager un fossé, un mur de soutènement ou une tranchée drainante. Dans ce cas il vaudrait mieux recourir aux services d'un entrepreneur; ces travaux exigent en effet de la machinerie lourde.

Les gouttières

Dans le même ordre d'idées, il est important d'éloigner de la maison l'eau de pluie qui coule dans les descentes de gouttière. Des milliers de litres prennent ce chemin chaque année. Ici, la solution est relativement simple et peu coûteuse. Il suffit d'éloigner cette eau en plaçant à la sortie des descentes de gouttière soit une dalle de béton en pente, soit une section horizontale de tuyau de descente qui fera le même travail.

Là où il n'y a pas de gouttière, évitez de placer des plates-bandes le long des fondations. Une surface gazonnée permet de mieux évacuer l'eau loin des fondations.

Le patio et l'entrée de garage

Si la pente négative d'un patio en béton provoque l'écoulement de l'eau vers la maison et l'infiltration dans les fondations, on pourra corriger le problème en ajoutant une épaisseur de béton armé qui inversera la pente.

Pour les entrées de garage à pente négative, on devra creuser un drain au bas de la pente et relier ce dernier à la tranchée drainante qui ceinture la maison.

Les fissures

Nous l'avons dit dès le début, pour prévenir les infiltrations, on doit tout faire pour éloigner l'eau des fondations. Malheureusement, il est très difficile, voire impossible, d'éliminer l'eau à 100% dans le sol. Une fois les mesures de prévention prises, on doit éliminer les voies d'accès que l'eau emprunte pour envahir le sous-sol: les fissures.

Les très petites fissures peuvent être colmatées par l'application d'un enduit. On trouve ces enduits dans les centres de matériaux. Les fissures plus importantes devront être scellées dans toute l'épaisseur de la fondation par l'injection de la résine époxyde. Pour ce genre de travail, il vaut mieux demander l'aide d'un entrepreneur spécialisé. Les bricoleurs avancés peuvent le faire eux-mêmes en louant l'équipement dans un centre de location d'outils.

Les grands moyens

Si les mesures qui précèdent n'ont pas réglé les problèmes d'infiltration, il ne reste que deux solutions. L'une comme l'autre requiert les services d'un entrepreneur et coûte cher. Dans le premier cas, on casse la dalle de béton du plancher sur environ 6 pouces de largeur tout autour de la pièce. On retire de ce dalot le gravier et la terre pour atteindre la semelle. On perce de petits trous dans la base du mur de fondation à la hauteur du dalot pour que l'eau tombe dans ce dernier. On étend ensuite un peu de gravier dans le fond du dalot dans lequel on dépose un tuyau de drainage perforé. On raccorde ce dalot à un puisard muni d'une pompe submersible. On couvre le tuyau de pierres concassées puis on coule du béton pour refermer la dalle. L'eau sera acheminée vers le puisard par ce système de drainage.

La pompe de puisard

La pompe de puisard dont nous venons tout juste de parler est la même qu'on utilise dans les maisons dont le plancher du sous-sol est plus bas que les égouts. Dans un cas comme dans l'autre, elle est installée dans un puits de gravier qui traverse la dalle du plancher. Lorsque l'eau monte dans le puisard, elle fait monter un flotteur et la pompe se met en marche. Comme, en général, ces pompes fonctionnent très rarement en hiver, on doit s'assurer de leur bon fonctionnement à l'arrivée du printemps. Pour ce faire, il suffit de remplir le puisard d'eau jusqu'à ce que le flotteur monte. Si la pompe est en bon état, elle devrait démarrer et vider le puisard.

Les puits de fenêtre

Lorsque les fenêtres du sous-sol sont plus basses que le niveau du sol, on doit aménager un puits de fenêtre à l'extérieur. Le fond de ce puits est en gravier et doit communiquer avec le drain qui ceinture la maison à la hauteur de la semelle de fondation. Il se peut que, pour une raison ou une autre, l'eau s'écoule mal de ce puits et pénètre dans la maison par la fenêtre. Au dégel, il est bon de vérifier les puits de fenêtre pour éviter les mauvaises surprises.

Le drain de plancher

Les sous-sol dont le plancher est plus haut que les égouts n'ont pas de pompe de puisard. Ils ont tout simplement un drain de plancher. Encore là, l'hiver, ces drains servent rarement. Il est donc bon de vérifier leur fonctionnement et de les déboucher s'il y a lieu. Cette vérification peut faire la différence entre un plancher mouillé et un sous-sol inondé.

Les toits plats

Pendant l'hiver, la neige s'accumule sur les toits plats. Lorsque, sous l'effet du soleil et du temps doux, cette neige se transforme en eau, elle s'écoule par le drain de toit. Enfin, elle s'écoulera, si le drain n'est pas obstrué. Dans un tel cas, il y a risque de dégâts d'eau par le toit. C'est drôlement plus dévastateur que par le sous-sol. Il vaut la peine d'y jeter un coup d'oeil.

Il ne faut pas s'affoler à la fonte des neiges. Nous avons étudié toutes les possibilités de dégâts en évoquant les pires scénarios. S'il y a une très légère infiltration tous les printemps dans votre sous-sol non fini et que ca ne vous dérange pas outre mesure, assurez-vous seulement de ne rien déposer directement sur le sol et attendez que ça passe. De toute façon, c'est bon de voir la neige fondre.


Retourner à la liste des articles

Vous n'êtes pas membre?

Cliquez ici pour vous enregistrer en tant que ...

  • Propriétaire
  • Constructeur / Promoteur
  • Mon goproprio.com

    Courriel
    Mot de passe

    Mes favoris Vendre ma propriété

    Témoignages

    «BRAVO À VOTRE ÉQUIPE!
    LA DISPONIBILITÉ ET L'OUVERTURE D'ESPRIT DES GESTIONNAIRES DU SITE EST EXCEPTIONNELLE!

    LES PHOTOS DE L'INTÉRIEUR PRISES PAR UN PHOTOGRAPHE PROFESSIONNEL ONT ENGENDRÉES
    LES VISITES NÉCESSAIRES POUR RÉALISER LA VENTE EN 10 JOURS!»

    Stephane Millaire

    Liste de diffusion

    Votre nom
    Votre courriel
    GO!

    Haut de la page

    Envoyer ce site à un ami - Politiques d’utilisation

    © 2001- goproprio.com. Tous droits réservés.